PCDestroy. Index du Forum
PCDestroy.
Comunauté Informatique & Graphique.
 
PCDestroy. Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: [Presentation]The Gimp. ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    PCDestroy. Index du Forum -> Informatique. -> Logiciel, OS, Loisirs & Virus. -> Logiciel. -> Création : image, son, vidéo
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Lucius
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2008
Messages: 362
Masculin XP Métamorphose Firefox
Age: 17

MessagePosté le: Mer 16 Juil - 16:38 (2008)    Sujet du message: [Presentation]The Gimp. Répondre en citant

The Gimp  
 
 
 
 
The Gimp est un fabuleux logiciel de manipulation d'images libre. Il dispose de toutes les fonctionnalités nécessaires, des plus simples aux plus complètes, et rend ainsi accessible au plus grand nombre la création numérique.
J'utilise depuis 1999 ce logiciel, et fort de cette expérience, j'ai eu l'occasion de le présenter lors de courtes formations organisées dans des LUG (comme Linux-Nantes ou Gulliver) ou dans d'autres cadres. Je vous propose donc ici le plan de présentation que j'utilise, en l'adaptant à chaque fois au public présent (au niveau complexité technique, mais aussi durée, concepts mathématiques associés, ou encore allusion rapide ou non aux logiciels libres).
J'ai initialement préparé ce plan avec Florent Monnier (aka blueprawn) de Linux-Nantes, que je remercie ici pour les moments que nous avons passé ensemble autour de ce logiciel, et de blender.


Si j'ai mis cette présentation en ligne, c'est naturellement pour qu'elle serve à d'autres. Si vous l'utilisez et que vous remarquez différents points à améliorer, n'hésitez pas à me contacter. Mais n'oubliez pas que, comme je l'ai dit plus haut, cette page n'est qu'un support prévu pour être modifié suivant le public.
21 décembre 2004


Présentation The Gimp: déroulement


J'ai presque toujours fait cette présentation sans support de type transparent (la seule fois où j'en ai utilisé un, il m'a juste servi de support au démarrage de l'exposé, mais n'est pas indispensable - voir le transparent). Les notions abordées ne sont pas trop techniques, et cela rend la présentation plus vivante. De plus, plus de la moitié de la présentation est en réalité une scéance de travaux pratique. Les personnes qui assistent à l'exposé devront donc avoir une machine à leur disposition, pour pouvoir essayer en live le logiciel.
L'idéal est quand même de disposer d'une machine avec vidéo-projecteur, et d'avoir un tableau pour illustrer rapidement les différents points abordés.
Voici un exemple de tutoriel qui permet de découvrir pas à pas le logiciel, et d'en expliquer son fonctionnement: ce tutoriel présente la retouche d'une photo.
(voir les commentaires en bas de page, après le plan)



4 novembre 2005 (21/12/2004)



Présentation The Gimp: le plan détaillé (en cours de finition)


1) Infographie, notions de base
(On aborde ici les différentes notions de bases en infographie nécessaire à l'utilisation d'un logiciel comme The Gimp. Cette partie n'est donc pas essentielle si le public est déjà familier d'un logiciel équivalent (mais propriétaire) par exemple)
Image Bitmap
Image Bitmap, à opposer à image vectorielle.
  • Images vectorielles: description mathématique des courbes, traits, applats qui composent une image. Représentation idéale des images. Mais ne permet pas une grande complexité.
  • Images bitmap: discrétisation de l'image à représenter. Chaque point (pixel) décrit la couleur moyenne des points qui l'entourent (cellules d'un APN)

Avec The Gimp: manipulation d'images bitmap, avec possibilités réduites de dessin vectoriel (gfig)
Représentation des couleurs
Qu'est ce qu'est une couleur "réelle"? Présentation du spectre, longueurs d'ondes, d'utra-violet à infra-rouge. Solution informatique adaptée à notre vision imparfaite, et compromis qualité/capacité de stockage: RVB (Rouge Vert Bleu), souvent codée sur 3 octets (0-255 pour chaque composante).
Notion de représentation des couleurs soustractives (mélange de peinture, pigment qui retient tout le spectre sauf certaines composantes), opposée à la représentation additive utilisée en informatique (tubes cathodiques noirs, excitation des cellules de l'écran...).
Formats d'images
Fichier: sauvegarde des points d'une image. Chaque pixel doit être sauvé. Format sans compression (BMP), avec compression sans perte (PCX, PNG), avec perte (JPG, voire GIF si l'on utilise plus de 256 couleurs).
Format XCF natif The Gimp (équivalents logiciels concurrents) permet d'enregistrer plus de choses (que l'on découvrira plus tard)
2) The Gimp, logiciel libre de manipulation d'images un Logiciel libre
(Dans le cadre d'une présentation pour un LUG, il n'est pas forcément nécessaire de s'attarder sur le principe du logiciel libre, qui est connu du public, mais décrire rapidement le fonctionnement du projet The Gimp en particulier permet de resituer ce logiciel dans la communauté du libre)
Présentation rapide de ce qu'est un logiciel libre. Ce point sera repris à de nombreuses occasions, notamment lors de la présentation de l'historique de The Gimp, mais aussi lors de la présentation de l'interface.
Aborder rapidement le principe de partage des connaissances, pour ensuite exposer le mode de développement des logiciels libres, où tout le monde peut participer, en commençant par faire des demandes de fonctionnalités, mais aussi des rapports de bugs, des traductions, documentations, ou de la programmation.
Histoire de The Gimp
Démarrage du projet en 1995 par deux étudiants, mise à disposition des sources en 1996 (version 0.54). Puis en 1998, version 1.0, suivie en 2000 de la version 1.2 (on l'a attendue longtemps celle-là... Les versions 1.1.x ont pendant longtemps été utilisées un peu partout). Mars 2004: version 2.0. Enfin, décembre 2004: version 2.2.
Projet à l'origine de GTK (Gimp Tool Kit), utilisé dans de nombreux autres programmes maintenant. Jusqu'à la version 1.2, structure du programme peu robuste aux modifications majeures. Décision de séparer le moteur de l'interface. Premier gros "chantier" partiellement abouti avec la version 2.0. La séparation permettra à terme:
  • une meilleure gestion de la mémoire vive;
  • un support de la quadrichromie (et de la n-chromie);
  • la possibilité de proposer d'autres interfaces (textes, mais aussi Qt...)

Depuis la version 2.0, et toujours plus visible: volonté de contenter tous les utilisateurs, et notamment les utilisateurs de photoshop (adaptation de l'interface, ...).
Interface: installation et premier lancement
Installation (description rapide suivant l'OS: sous windows, d'abord installer gtk, puis gimp. Sous linux, outils d'administration simples, ...). Description de l'ajout des raccourcis photoshop-like, de la palette pantone, de l'aide, du module gap (suivant l'intérêt que porte le public pour ces différents éléments).
Premier lancement: boites de dialogues d'installation, validation des différents chemins. Description rapide des différentes fenêtres, passer par les préférences pour activer (ou non) les raccourcis dynamiques. Configurer éventuellement la tablette graphique.
Interface: ergonomie
Description de l'ergonomie générale, avec boîte à outils, et une fenêtre par image. Appuyer sur la modularité de l'interface par le système des onglets, les raccourcis dynamiques, les menus détachables, ou encore la modularité de la fenêtre d'image.
Description rapide des différents groupes d'outils (sélection, couleurs, transformations, dessin). Présentation du menu (clic droit ou barre supérieure) contenant les différents scripts et filtres). Montrer en insistant le menu <clic-droit><calque><couleurs> qui contient les premiers outils de la retouche de photo.
3) The Gimp, démonstration par la pratique
(L'idéal est que le public dispose d'ordinateurs équipés de The Gimp, et que le formateur dispose d'un ordinateur identique, muni d'un vidéo-projecteur. Il peut alors réaliser les différentes manipulations des travaux pratiques)
Proposer différentes manipulations suivant les centres d'intérêts des auditeurs. Exemples de TPs:
  • Retouche de photo (1): supprimer les yeux rouges, modifier les couleurs pour obtenir une luminosité souvent trop faible dans le cas de photos d'appareils numériques
  • Retouche de photo (2): détourage d'un personnage ou d'un objet en utilisant un masque, ou en utilisant la sélection par dessin. Ajout d'éléments fictifs dans une scène (changer le ciel d'une photo par exemple).
  • Création d'images: boutons Cristal pour le web, réalisation d'un fond d'écran simple avec photos et scripts.
  • Dessin: prendre un dessin scanné noir sur fond blanc (ou dessiné à la tablette graphique), utiliser le système des calques pour colorer l'image. Retoucher les contours avec des outils simples (flou, courbes de couleur) pour obtenir un dessin net.

Prévoir les images nécessaires, ou l'adresse d'un site regroupant des images libres à télécharger.
4) Le libre, aussi pour les production de l'infographiste
Aborder la notion d'art libre, les différentes licences possibles. Donner des exemples d'utilisation simple, de collaboration d'artistes autour de créations collectives libres... Souligner l'intérêt de l'échange, du partage dans le cadre de la création (graphique, et au delà).
5) Pour poursuivre
liens vers les sites de référence:
  • ArtLibre, site en français sur le copyleft et la création artistique
  • GnuArt, site traitant de la création artistique et du projet GNU



9 janvier 2005 21/12/2004



Commentaires sur la présentation


Les différentes parties de cette présentation peuvent sembler disproportionnées dans cette version condensée. Mais en réalité, la longueur des parties du résumé ci-dessus n'est pas caractéristique de la durée de celles-ci lors des présentations.
De plus, comme je l'ai précisé en début de cette page, le plan est à moduler en fonction du public visé. Voici par exemple quelques modifications que l'on peut apporter:
  • Le début de la présentation (vecteur/pixel) peut sembler un peu longue, dans le cas d'une présentation spécifique à The Gimp. Elle pourra donc être très largement écrémée. Mais il ne faut pas oublier que parfois les auditeurs n'ont pas un bagage graphique très vaste. Dans le cas d'une intervention dans un LUG, les personnes présentes n'ont pas toutes forcément une idée précise de comment les couleurs sont représentées, etc. Dans ce cas par exemple, il est intéressant de détailler la première partie. Par contre, si l'on s'adresse à des infographistes professionnels, utilisateurs quotidiens de Photoshop, il est évident que cette partie n'est pas indispensable du tout.
  • Un autre point qui peut être écourté suivant le public est la partie Logiciel Libre. Si le public présent est déjà sensibilisé au sujet, il est inutile de s'étendre dessus. Et si l'on veut présenter le logiciel The Gimp en tant qu'outil, et non comme un logiciel libre avant tout, cette partie de la présentation peut être placée à la fin, en ouverture. Les auditeurs auront eu le temps d'apprécier le logiciel, et pourront ensuite s'intéresser au libre.
    Cependant, l'un des avantages de décrire le logiciel libre au début est que cela permet tout au long de l'exposé d'y faire référence pour expliquer certains choix d'ergonomie, ou de conception.

______________________________________

Couleur Modérateur / Couleur Joueur
Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Mer 16 Juil - 16:38 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    PCDestroy. Index du Forum -> Informatique. -> Logiciel, OS, Loisirs & Virus. -> Logiciel. -> Création : image, son, vidéo Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
WorkStation[electro] © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com